retour à des événements
Disponible jusqu'au 1 janvier 2022
Gratuit
concert

Télé Suoni TV S2.4: Les Angles Mortes & Amahl Arulanandam

@ Diffusion en ligne

Télé Suoni TV S2.4: Les Angles Mortes & Amahl Arulanandam

Cliquez ici pour visionner en ligne. 

La contribution de la diaspora africaine à la musique artistique européenne a été substantielle, mais une histoire de suprématie blanche et d'oppression raciale a largement effacé leurs contributions. Avec ce concert, Music Gallery, Innovations en concert, Western Front, Music on Main, NOW Society, Coastal Jazz and Blues et Suoni Per Il Popolo collaborent pour présenter en ligne deux œuvres majeures de compositeurs afro-américains, interprétées par des artistes canadiens : Le Stabat Mater (1947) de Julia Perry et The Holy Presence of Joan D'Arc (1980) de Julius Eastman.

Les Angles Mortes interpréteront le Stabat Mater (1947) de Julia Perry, une œuvre qui exprime la douleur, l'angoisse, le désespoir et la colère - et qui laisse envisager la possibilité d'une guérison. Née en 1924 à Lexington, Kentucky, Julia Perry s'est inspirée de la musique traditionnelle afro-américaine, du néo-classicisme européen et de l'avant-garde internationale des années 1960. Bien qu'elle ait connu une carrière internationale de compositrice et de chef d'orchestre dans les années 1950 et 1960 et qu'elle ait occupé des postes d'enseignement dans plusieurs universités, son œuvre a rarement été enregistrée et est peu entendue aujourd'hui. 

Les Angles Mortes est un ensemble basé à Montréal et dirigé par Julie Richard, qui réhabilite des œuvres marginalisées de la musique classique produites par des femmes africaine-américaines. Il s'agit de retrouver, de réactualiser et de revaloriser ce qui reste de ces compositions pour qu'elles ne restent pas oubliées, pour qu'elles puissent, enfin, entrer en conversation avec l'histoire de la musique contemporaine.

Julius Eastman était un compositeur, pianiste et chanteur afro-américain manifestement queer, qui était un augure précoce du post-minimalisme. Bien que son travail ait reçu un accueil très favorable (ses compositions préfigurent l'œuvre ultérieure d'Arthur Russell et de Rhys Chatham, et son enregistrement des Eight Songs for a Mad King de Peter Maxwell Davies est considéré comme un classique), il a été systématiquement exclu de tous les emplois, sauf les plus précaires, et est mort sans abri en 1990. Son décès n'a été signalé que huit mois plus tard. 

Le violoncelliste torontois Amahl Arulanandam est connu pour sa polyvalence musicale et sa capacité à s'adapter à de nombreux genres différents. Dans ce spectacle préenregistré, il joue les dix parties de violoncelle de The Holy Presence of Joan D'Arc.